Créée par la loi du 10 mars 1969, l'Inspection générale des Finances est un organisme du pouvoir exécutif placée sous l'autorité du Ministre ayant le budget dans ses attributions. Son domaine d'action s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la politique budgétaire du gouvernement. Ainsi, ses missions principales peuvent être résumées de la façon suivante :

1. Préparation de l'avant-projet de loi concernant le budget des recettes et des dépenses de l'Etat selon les directives du ministre ayant le budget dans ses attributions et sur base des propositions budgétaires formulées par les départements ministériels. A la demande du ministre ayant le budget dans ses attributions, émission d'un avis sur les projets et propositions dont la réalisation est susceptible d'entraîner une répercussion sur les finances de l'Etat.
De même, elle peut être invitée par le Ministre ayant le budget dans ses attributions à donner son avis sur le dépassement de crédits non limitatifs

2. Préparation, à la demande du ministre ayant le budget dans ses attributions des projets de programmation financière et budgétaire et collaboration aux travaux de programmation économique et sociale.

3. Surveillance de l'exécution du budget, des projets et propositions précités ainsi que du programme d'investissements arrêté par le conseil de gouvernement.

4. Examen de toute autre question à la demande du gouvernement en conseil ou d'un membre du gouvernement.

5. Suggestions au gouvernement de toutes mesures susceptibles de réaliser des économies, d'améliorer l'organisation des services de l'Etat et d'en assurer un fonctionnement rationnel.

L'inspection générale des finances est en principe saisie par le Ministre ayant le budget dans ses attributions auquel elle communique ses avis et rapports. En vue de l'accomplissement de ses missions, elle peut être autorisée par celui-ci de désigner des experts en vue de procéder à l'examen des questions déterminées.

Le cadre spécial de l'Inspection générale des finances prévoit un directeur et un effectif maximal de onze inspecteurs des finances. Les fonctionnaires des carrières du rédacteur et de l'expéditionnaire sont recrutés parmi les fonctionnaires de l'administration gouvernementale et des autres administrations publiques.